Le 25/05/2019: Propositions 2019 du Collectif, affinées suite à la dernière réunion publique:

 Le 19/10/2016.  Proposition du Collectif                                                            

Notre proposition est étayée sur 16 points forts :

1 – Il est indispensable de rétablir le trait de côte pour recréer les courants qui existaient avant la construction de la jetée en enrochement. 
Courants qui s'inversaient dans la baie de Morgat, d'après l'étude du Cabinet DHI et les constations des habitants de Crozon et de Morgat, évitant ainsi le désensablement de la plage du Portzic.

10 1

28 possibilité 1

29 2ème possibilité

Le busage du Loc'h et des ruisseaux ne serait pas apparent, il serait recouvert par
le sable. Seule la sortie de la buse au niveau du Grand-môle serait visible.

3 - L'ensablement de la partie sud de la plage, permettrait d'amortir les vagues, qui par
grande marée peuvent submerger la place de Morgat. Actuellement des sacs de sable
sont rapportés en haut de la cale près du Loc'h pour éviter la submersion.

4 – L'enlèvement de l'enrochement du bout de la digue existante, servira à consolider la partie restante. Sachant que la jetée est actuellement déstabilisée par les tempêtes et qu'il faudra, un jour, la renforcer.

5 – L'entrée au milieu du port facilitera la circulation répartie de chaque côté. Elle permettra de favoriser également les passages des dériveurs, catamarans et planches du Centre Nautique de Crozon Morgat.
6- Les pontons A,B et C seront déplacés selon le schéma ci-dessus, répartissant les bateaux de chaque côté de l'entrée, petits bateaux à moteurs à l'ouest (moins de profondeur donc moins dragage), voiliers à l'est. Le port gardera au moins sa capacité en nombre d'emplacements.

7 – L'ensablement du port devrait être stoppé de manière pérenne, grâce à sa fermeture . La configuration de notre proposition rejoint le projet de D Moysan, plébiscité par les habitants de la commune en 2009. (voir ci-dessous, la page 9 du Liou Kraon d'avril 2009)

8 – L'esthétique de la plage est conservée - pas de nouvelle digue devant le Relais des Pêcheurs et la Flambée. Le trait de côte se reformera naturellement grâce au rechargement de la plage de Morgat.
Comme déjà mentionnées, les buses du Loc'h et des ruisseaux ne seraient pas visibles.

9 – La houle dans le port serait fortement atténuée - d'où la possibilité de construire des pontons guidés sur pieux . Voir en annexe 5.

10 – Le busage du Loc'h et des petits ruisseaux, éviterait définitivement :

- les coûts récurrents des dragages terrestres aux endroits proches de la cale de
mise à l'eau du CNCM ;
- les coûts répétés des rondes de camions qui déversent à chaque grande marée,
du sable douteux sur les plages du Grand Hôtel de la Mer et du Portzic ;
- les mauvaises odeurs dues aux algues qui remontent dans le Loc'h et qui se
décomposent, dixit la mairie ;

11 – Le coût des travaux ne devrait pas dépasser ceux de l'implantation d'un épi inutile.

12 – La vue sur la baie sera plus dégagée avec la suppression d'une partie du bout de la jetée.

13 – Le port redeviendrait un vrai port en eau profonde, permettant d'une part le développement des régates internationales, et d'autre part l'accueil de plus de visiteurs.
Cela évitera aux voiliers bien sûr, de toucher le fond les jours de grandes marées.

14 – Un dragage minimum immédiat est cependant nécessaire:

* A l'entrée du port, de l'ordre de 30 000 m3
* Dans le port, de l'ordre de 250 000 m3 (125 000m2 sur 2 m de profondeur en
moyenne).
Ces volumes permettront de recharger la plage du Portzic et de fournir en sable,
les récifs universels (voir ci-après).
* Puis comme dans tous les autres ports, un dragage d'entretien suffira tous les dix
ans.


15 – D'après les mesures de profondeurs effectuées par le Collectif fin septembre 2016, l’ensablement à l’entrée et à l’intérieur du port s'accentue toujours.
C'est une catastrophe pour les usagers, qui n'est pas sans conséquences économiques pour Crozon. Voir en annexe 4, ci-après.

Si l'ensablement continue, le port ne sera plus qu'un port à échouage.

Un port à échouage est une condamnation à mort. Pourquoi ? Parce que, lorsque la houle rentre dans le port de Morgat, les quilles et autres étambots vont heurter violemment le fond à plusieurs reprises, causant des avaries graves sur les bateaux.

Un port à échouage, c’est le départ de tous les voiliers dans un premier temps, puis de nombreux bateaux à moteur.

16 - Pour éviter l'érosion due au ressac, il faudrait comme mentionné précédemment, recharger la plage du Portzic, d'un seul coup, entre deux tempêtes.
Si on recharge 50 000 m3 par an, tout le volume de sable amené sur la plage va repartir avec les tempêtes qui ont lieu chaque année.
Or, recharger 420 000 m3 sur la plage du Portzic en une seule fois est impossible techniquement.
Pour pallier à cela, nous proposons de casser la houle en construisant un haut-fond qui jouera le rôle de brise lame dans l'axe de la plage du Portzic. Ce haut-fond d'une longueur de 300 m environ, serait édifié avec des sacs remplis de sables, technique éprouvée dans le monde entier depuis de nombreuses années.

Des sacs spéciaux remplis de sable sont déposés sur le fond de la mer pour créer un récif artificiel qui cassera la houle avant son arrivée sur les plages du Grand Hôtel de la Mer et du Portzic, évitant ainsi les phénomènes d'érosion.
Voir photos ci-après.

16

Une fois ce haut-fond établi, il sera possible de recharger progressivement la plage du Portzic, mais avec un volume de sable moindre.
Cela va de paire avec le rétablissement du trait de côte entraînant le retour du courant d'équilibre sédimentaire entre les deux plages.

Le haut-fond ou récif artificiel serait situé selon la photo ci-dessous.

2016 11 20 1

Voir la photo ci-dessous, ce qui ce passe actuellement, lorsqu'il y a de la houle.
Même avec un épi en prolongement de la pointe du Rulianec, le sable de la plage du Portzic ne peut être retenu. Car c'est le ressac qui érode la plage et entraîne le sable vers le large.

2015 07 24 houle Morgat 2

Comparés aux solutions traditionnelles comme les digues et les épis, les récifs artificiels universels ont quatre avantages distincts :

20

23

17

18

Les récifs créent une aire d'agréments pour surfer, plonger et pêcher.

22

Conclusion :

Nos propositions permettent d'apporter une réponse à la problématique globale des phénomènes d'érosion et d'ensablement du port et de l'Anse de Morgat.

Elles reposent :
- sur des objectifs durables résolvant de manière globale les phénomènes plages-port ;

- sur des aspects économiques - coûts de réalisations inférieurs à ceux d'un épi et d'un dragage d'énormes quantité de sable – développement des activités liées à l’existence d'un port accueillant en eau pleine et à la présence d'un récif. (ces activités offrant du travail direct et induit à plus de 50 personnes actuellement) ;

- sur le respect de la configuration de l'anse de Morgat – rétablissement du trait de côte – amélioration de la vue liée à la destruction du bout de la jetée (proposition 2) – récifs invisibles ;.

- sur la naissance d'une plage de Morgat côté sud, plus grande, débarrassée des problèmes d'écoulement d'eau douteuse du Loc'h et autres petits ruisseaux ;

- sur la limitation des risques, avec l’édification de digues amovibles ;

- sur un renforcement de la digue existante (proposition 2), protégée par le récif artificiel ;

- sur l'élimination de transports récurrents par camions de sable sur la plage ;

- sur la protection contre le risque de submersion marine du centre de Morgat, grâce à une bande de sable au niveau du sud de la plage de Morgat amortissant les vagues.

Vous pourrez trouver le dossier complet avec ses annexes, en cliquant sur les liens ci-dessous.

Autres solutions au désensablement de la plage du Portzic:

Solution proposée sur le présent blog en décembre 2015

Au lieu de construire un épi rocheux qui présente les inconvénients suivants:
- Efficacité non prouvée malgré de nombreuses études;
- Problème d'esthétique dans l'anse de Morgat;
- Hauteur de 3 mètres, ce qui entraîne des problèmes de sécurité pour les enfants.  

Les solutions éprouvées ci-après existent déjà près de chez nous.

Eco plage

Eco plage1

Eco plage2

         La remontée des fonds marins près du rivage provoque le déferlement de la houle.
         Une autre solution consisterait à créer un haut fond devant la plage du Portzic, afin de déclencher les vagues déferlantes avant qu'elles n'atteignent la plage, évitant ainsi l'érosion de cette dernière.
         Avantages de cette solution:
- Haut fond invisible, pas de problème esthétique.
- Création d'un spot de surf.
- Lieu de pêche: le haut fond composé de blocs de béton ou de rochers, pourrait abriter des poissons.

Solutions à l'ensablement du port.

La solution qui paraît la plus logique est la fermeture du port par une digue.
Cette solution a été préconisée par notre Maire Daniel Moysan depuis 2009

projet Moysan1

Liou kraon n°34 avril 2009

SOLUTION CONTRE LA POLLUTION:
ORIGINES LE LOC'H ET LES RUISSEAUX NAUSEABONDS QUI SE DEVERSENT SUR LA PLAGE DE MORGAT.

Nous proposons provisoirement, de baliser le Loc'ch jusqu'à son écoulement dans le port, accompagné de panneaux "Baignade interdite"
Solution provisoire, proposée sur notre présent blog en mai 2016.

La solution définitive est bien évidemment de rénover le réseau d'assainissement de Crozon qui est en très mauvais état, de terminer les branchements du tout à l'égout de la rue des Déportés, et de réparer la station d'épuration de Lostmarc'h.

Réponse à l'enquête publique

2016 10 14 Lettre au Commissaire.pdf

annexe 1.pdf

annexe 2.pdf

annexe 3.pdf

annexe 4.pdf

C'est d'une part une façon très formelle de montrer à l'Europe que la France fait son travail en matière d'environnement. Et pour avoir, par écrit, noir sur blanc, les actions à accomplir et les dates butoir. Maintenant, les choses sont claires.
Commentaires du Collectif:
1 -Ne pensez-vous pas, qu'avant d'être au service de l'Europe, la première des priorités serait plutôt de se préoccuper de la sécurité sanitaire des habitants et des touristes de Crozon, car ce sont bien des risques de pollution de nos plages dont il s'agit ?

Cet arrêté préfectoral est sorti début août, trois mois après le rapport de la police de l'eau. Pourquoi ?

Cette mise en demeure devait sortir en juin. Mais j'ai demandé que le texte soit revu, il était trop sévère. J'ai reçu en juillet toutes les parties : la commune, les techniciens et l'administration. Il en est ressorti que la police de l'eau ne savait pas tout. La commune ne nous a pas attendus pour travailler sur le sujet. Plein de choses étaient soit faites, soit à faire.
Commentaires du Collectif
2. S'il y a eu un décalage de trois mois entre le dépôt du rapport et la mise en demeure, ce n'est pas en raison de la mansuétude du préfet vis à vis de la municipalité, c'est parce que cette dernière avait un délai - légal et incontournable - de 2 mois pour apporter sa défense, ce qu'elle a fait.
3. la mise en demeure n'est intervenue qu'après, et il ne pouvait légalement en être autrement (sauf cas d'exceptionnelle urgence). Or, si notre mémoire est bonne, la mise en demeure est aussi sévère que le rapport, dont elle retient tous les éléments.

Il s'agit quand même de pollution à partir des eaux qui devraient être assainies ?

Je n'ai aucune inquiétude pour l'eau à Crozon. Les délestages n'ont qu'une fonction ponctuelle.
Commentaires de Collectif:
4 - Ponctuel = occasionnel - il y a eu plus de 20 délestages en 2016, eau usée des égouts non traitée, déversée directement sur nos plages, sans compter les délestages effectués les années précédentes. D'après la mise en demeure, le SDAGE Loire-Bretagne fixe une limitation à un maximum de 2 délestages/an.

Je vois cette mise en demeure comme un partenariat entre l'État et la commune pour avoir des moyens de contrôle, et faire en sorte qu'une solution inacceptable devienne satisfaisante pour tous.Commentaires du Collectif
5. "voir une mise en demeure comme un partenariat",
- ou bien c'est ne pas savoir de quoi on parle: l'une étant l'inverse de l'autre (et réciproquement !!)
- ou bien c'est se moquer volontairement du lecteur.
6. une mise en demeure est un acte coercitif, que ce soit en droit administratif ou en droit privé, et si celle-ci n'est pas respectée, cela ouvre la possibilité au préfet de mettre la commune sous tutelle.

Le Collectif serait curieux de connaître la réaction du Préfet et des Responsables de la Police de l'eau à cette édulcoration de la réalité.

(1) Un arrêté préfectoral met en demeure la commune de réaliser un diagnostic de son assainissement et un programme de travaux à réaliser, suite à une visite inopinée de la police de l'eau en mars dernier (Lire Ouest-France du vendredi 26août).

Philippe Attard

compteur.js.php?url=RTeuxZMcyrA%3D&df=Kx