LES RISQUES DE SUBMERSION

Inondation jusqu'aux portes de la Pharmacie de Morgat.

2019 12 2

2019 06 04

Avec ses 1 200 km de côte, le Finistère est le département qui dispose du plus grand linéaire côtier. Le littoral héberge des espaces naturels avec une biodiversité importante, les milieux sont très diversifiés et exercent une attractivité démographique, économique et touristique. Cette situation rend le Finistère particulièrement exposé aux risques d’érosion comme de submersion.

Depuis le 1er janvier 2018, la loi attribue aux EPCI (Établissement public de coopération intercommunale) et aux communes la compétence Gestion des milieux aquatiques et la prévention des inondations (Gemapi). Jeudi, une convention de partenariat a été signée entre l’UBO, le Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement) et le conseil départemental, qui s’associent pour leur apporter des appuis méthodologiques, scientifiques et techniques sur la gestion des risques littoraux d’érosion et de submersion, à travers trois grandes missions : l’observation du littoral, la gestion du trait de côte et le suivi des évolutions de la vulnérabilité face à ces risques.

Érosion du littoral en chiffres

Actuellement, 10 % du trait de côte finistérien recule, contre 19 % en France ; 13 % du littoral finistérien est aujourd’hui artificialisé. En France, 850 000 personnes vivent en zone basse, 41 % sur le littoral Atlantique. En Finistère, plus de 9 500 personnes sont directement exposées à un risque de submersion.

Mairie de CROZON > MER ET PORTS > L’actualité >

Alerte submersion

Considérant que les prévisions de vent violent et de forte houle peuvent générer des phénomènes de submersions au niveau de la digue et du parking situé à l’est du port, la circulation et le stationnement de véhicules terrestres à moteur seront interdits sur cette zone à compter du Mardi 22 Janvier 2019 9h00 jusqu’à Jeudi 24 Janvier 2019 9h00 .

L’accès des piétons à la digue est également interdit en période de haute mer.

2019 01 29

 Le Télégramme du 19 avril 2018: les phénomènes de submersion sont malheureusement une réalité.

Avec un coefficient de marée à 93 et un vent modéré, les vagues sont venues s'échouer sur la digue. Nous vous laissons imaginez avec un coefficient supérieur à 110 et un vent fort.

Il serait nécessaire d'envisager des solutions pour éviter les phénomènes de submersion qui vont malheureusement s’accroître avec l'élévation du niveau de la mer et les dérèglements climatiques provoquant des tempêtes de plus en plus violentes et fréquentes.

Ces solutions existent, voir nos propositions sur ce blog.

2018 04 19

2018 04 01

Le projet Ressac (Représentations sociales, sensibilisation au changement climatique) est un projet de recherche-action financé par l'Adem (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), et porté par le parc naturel régional d'Armorique dédié à l'environnement côtier.Dans ce cadre, le parc d'Armorique se positionne comme un médiateur entre les différents acteurs du littoral pour encourager la circulation et l'appropriation de différents types de connaissances, qu'elles soient locales ou scientifiques, et construire des actions adaptées aux spécificités des territoires. Lire la suite: ICI

2018 03 24 2

Brest possède un recueil de données unique au monde en matière de relevés de hauteur du niveau de la mer. Depuis 1711 et l'installation de la première échelle de marée, les scientifiques ont multiplié les outils de mesure pour connaître précisément les hauteurs d'eau. Un gros travail de compilation de mesures a été effectué par Nicolas Pouvreau, expert niveau de la mer au Shom à Brest, via sa thèse présentée en 2008. Il a réussi à compiler l'ensemble des mesures réalisées dans le port de Brest et à l'intérieur de la Penfeld pendant trois siècles. Lire la suite: ICI

2018 03 24 1

Plus de 300 ans de données de hauteur d'eau à Brest. Le marégraphe situé en rivière de Penfeld continue de mesurer précisément les hauteurs d'eau. Les données recueillies permettent d'établir l'élévation régulière du niveau moyen, soit plus de 30 cm en trois siècle.
Nicolas Pouveau du Shom revient sur l'accélération très nette du siècle dernier et les phénomènes cumulatifs pouvant entraîner une augmentation de la hauteur de l'eau de mer. A noter que les mesures réalisées à Brest constituent la plus grande période relevée dans le monde. Elles offrent un recul unique sur l'élévation régulière du niveau de la mer. Lire la suite: ICI

Submersion provenant de la houle:

Propagation des houles jusqu’à la côte:

Les houles se propagent sans déformation tant que la profondeur est grande, c’est à dire supérieure à la demi-longueur d’onde.
À l’approche des côtes, elles subissent de fortes modifications par réfraction ou déferlement et par diffraction et réflexion lorsqu’elles rencontrent des obstacles.
Les modifications subies à l’approche des côtes sont directement liées aux caractéristiques des houles elles-mêmes (période T, longueur d’onde L, hauteur H, direction D) ainsi qu’à la bathymétrie, dont découle la profondeur d’eau.

Déferlement:
La cambrure (H/L) augmente jusqu’à une cambrure limite, à laquelle le déferlement se produit. Le lieu de déferlement dépend directement de la profondeur d’eau.
Le déferlement est à l’origine d’une grande dissipation d’énergie.
Celle-ci débute avant le point de déferlement et se traduit par une variation du niveau d’eau. Cette élévation de la surface libre, comptée à partir du niveau d’eau au repos, est appelée set-up à l’intersection avec le trait de côte. Le run-up est la hauteur maximale, comptée à partir du niveau d’eau au repos, atteinte par la vague sur le rivage. Si celle-ci est supérieure au niveau du rivage ou à la crête des ouvrages présents sur celui-ci, le déferlement produira des franchissements.
Impact sur le littoral:
La dissipation d’énergie lors du déferlement des vagues a plusieurs impacts au niveau du trait de côte, dont les principaux sont :
– mobilisation des sédiments meubles, érosion,
– déstabilisation des ouvrages,
– franchissements, submersion,

2018 03 07

Pour voir la vidéo: La submersion marine, veuillez cliquer : ICI

Consulter un document sur le changement climatique et les submersions marines, veuillez cliquer ICI

Autre document, veuillez cliquerICI

2018 02 12

Pour lire la suite, veuillez cliquer : ICI

2018 01 6

2018 01 7

2017 11 15 14

2017 11 16 6

2017 11 13 2 submersion Morgat

2017 11 16 22

Tempête à Morgat, veuillez cliquerICI pour voir.

2017 11 28 7

2018 03 06

compteur.js.php?url=RTeuxZMcyrA%3D&df=tZ