Que se passe-t-il ailleurs,  message adressé aux futurs élus.

    Le nautisme, aborde aujourd’hui une nouvelle étape de son développement qui demandera des stratégies et des savoir-faire spécifiques basés sur des compétences techniques et environnementales, mais surtout économiques et financières, qui devront répondre à des logiques de rentabilité directes et indirectes porteuses de développement pour les territoires riverains.      

    Dans le Télégramme du 3 février 2015, Le maire de Crozon avoue, quant aux accusations de promesses non tenues, le maire se dit droit dans ses bottes. « Je fais ce que je dis. À savoir, d'abord la partie terre de Morgat, bientôt terminée, ensuite la partie maritime. Cette dernière démarrera en fin d'année, avec le choix d'un bureau d'études.
      Les études seront menées en 2016, puis l'on présentera une maquette en 2017, comme cela avait été fait pour Morgat Demain ». Et d'insister : « À écouter le collectif, il suffit d'un claquement de doigts pour mobiliser les financements et lancer les travaux. Qu'il sache que la semaine dernière, à Brest, je négociais le contrat de plan Etat-Région pour ce dossier ».

Nous sommes en mars 2018 et nous n'entendons plus parler de rien.
Nous serions intéressés de connaître les résultats des négociations du contrat de plan Etat-Région pour ce dossier.
Nous avons obtenu 2 contrats dans lesquels, il n'y a rien pour le port de Morgat de 2015 à 2020.
Contrat Europe Pays de Brest / Region / Bretagne dont D Moysan est signataire, et le contrat de territoire entre Presqu’ile de Crozon et le Département.

Cliquez sur les liens suivants pour prendre connaissance des contrats :
Contrat Europe Région Pays de Brest.pdf
Contrat de territoire 2015-2020.pdf

               Les projets dans les autres ports de plaisance           

DÉTAIL DU PROJET

Les objectifs

Le futur port de plaisance constitue à la fois une réponse à l’accroissement démographique (la Vendée accueille 7 000 nouveaux habitants chaque année), un levier de développement économique et une alternative à l’urbanisation du littoral. Le port de Brétignolles viendra compléter le maillage des ports de plaisance vendéens en reliant les ports du nord et du sud du département. Sa capacité d’environ 1 000 anneaux apportera une réponse au déficit en places de port constaté en Vendée. Le projet est porté depuis 2015 par la Communauté de communes du Pays de Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

Les équipements

Le projet de port de plaisance prévoit 915 anneaux sur le site de la base nautique Normandelière répartis sur deux bassins (bateaux à moteur et voiliers). Un pont levant permet de relier les deux rives du port.

Plusieurs autres équipements sont également prévus :
- des espaces techniques (cale de mise à l’eau, capitainerie, aire de carénage…)
- un bassin dédié à la voile légère,
- un bassin de baignade d’eau de mer
- une aire de loisirs qui accueillera des animations

Les bâtiments de l’école de voile municipale et de la ferme de la Normandelière sont conservés et l’accès à la plage de la Normandelière est maintenu.

Il est possible de pré-réserver un anneau (ou de mettre à jour sa réservation) par le biais d'un formulaire disponible sur le site de la Communauté de communes.

L’environnement

Le projet s’est attaché à éviter ou à réduire l’ensemble des impacts sur l’environnement. Les impacts résiduels sont intégralement compensés par un programme de mesures amitieuses. Sur la rive nord, un corridor écologique préserve la dune, la prairie humide et le ruisseau de la Normandelière. Sur la rive sud, le belvédère construit avec les déblais liés au creusement des bassins, complète la ceinture verte en assurant son interface avec le port. Le volet environnemental du projet est conforté par la création de 6 km de liaisons douces (cycles et piétons) autour des différents bassins.

L’emploi

Créateur d'emplois mais aussi de richesses pour le bassin de vie de Brétignolles-sur-Mer, le port permettra de répondre à l'important déficit d'anneaux enregistré sur le littoral vendéen. Il permettra la création de plus de 100 emplois directs et indirects.

Le financement

Le coût du projet est estimé à 43 millions d’euros. Il est financé par :
- 9 M € d’amodiations
- 3 M € de subventions (Département, Région)
- 31 M € d’emprunt

La fiscalité locale n’est pas impactée par le projet. L’exploitation du port sera mutualisée avec celle des ports de Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

La Compagnie des Ports du Morbihan dresse le bilan de son exercice 2017 et se projette dans le futur. Dominique Hérisset nous précise les prochains grands travaux.

Une bonne saison 2017

La Compagnie des Ports du Morbihan, société publique locale créée par le département, est désormais en charge de 15 ports de plaisance. Son chiffre d'affaires est en hausse de 6,6% en 2017. Elle gérait, au 31 octobre 2017, 10 210 emplacements dont 8 312 pour des bateaux à flot et 1 898 places à terre. Ses 260 salariés, dont 119 saisonniers, ont permis d'accueillir les plaisanciers, résidents ou lors de 64 058 nuitées d'escale. Il faut ajouter 13 389 nuitées liées aux manifestations nautiques qui dynamisent l'activité des ports de plaisance du réseau. La Trinité sur Mer était en 2017 le premier port d'accueil de manifestations nautiques sur la façade atlantique, grâce à des événements tels que le Spi Ouest France Destination Morbihan ou l'Armen Race.

Un plan d'investissement de 60 M€

Après avoir investi 11 M€ en 2017, le gestionnaire des ports de plaisance bretons s'apprête à injecter 60 M€ pendant la période 2018-2021, sur l'ensemble de ses sites pour les ports à terre, les infrastructures portuaires, l'aménagement des locaux, la facilitation des accès, le développement des outils numériques de fonctionnement et de communication.

Avancée du projet Port-Haliguen

"Port Haliguen représente un budget de 22 M€ pour les travaux maritimes et 8 M€ pour les aménagements paysagers et les bâtiments à terre. La partie maritime s'achèvera au début de l'année 2019 et les espaces à terre seront livrés en 2021" indique Dominique Hérisset, en charge de la communication de l'entreprise et directeur de Port-Haliguen.

Gros travaux à terre à la Trinité sur Mer et Le Crouesty

Des budgets de 12 M€ et 14M€ seront consacrés à la Trinité sur Mer et au Crouesty. "Il s'agit principalement de travaux à terre, avec la reprise du site Ifremer de la Trinité sur Mer et la création d'une salle multifonction sur le port du Crouesty." précise Dominique Hérisset. Des aménagements paysagers et des parkings devraient aussi y voir le jour.

Des projets à terre sont également en réflexion sur le port d'Etel. Une aire de sablage et de carénage est en étude pour Arzal Camoël.

Pontons et digues à Saint-Goustan et Hoëdic

De nouveaux pontons seront livrés en 2018 au port d'Auray Saint-Goustan. Ils viendront en remplacement de mouillages, moins conformes aux attentes des plaisanciers.

"Nous allons aussi prolonger la digue de la Marine à Hoëdic. Cela permettra de protéger le port des vents de nordet et limiter l'ensablement du bassin." ajoute M. Hérisset.

Des travaux de dragage sont aussi prévus à Vannes et à Locmiquélic.

( Les ECHOS )  :  La Bretagne concentre les projets de nouveaux ports de plaisance.  

Face au manque de places dans les ports de plaisance, seule la Bretagne en construit véritablement de nouveaux.
Pour en savoir plus, veuillez cliquer: 
ICI

2018 03 03

Le plan de financement du projet du port de Lézardrieux a été validé en fin d'année 2017. Il comprend un volet maritime et un autre terrestre.

Lire la suite:
 
ICI

2018 03 08

Pour voir le document du Ministère de la transition écologique et solidaire,
veuillez cliquerICI

2018 02 25

Il s'agit du plus gros chantier en cours dans un port de plaisance français. Port-Haliguen, le port de plaisance de Quiberon, se modernise et s'agrandit : de nouveaux espaces gagnés sur la mer, quatre ans de travaux pour une refonte totale des quais et des pontons. 
Lire la suite: 
ICI  

2018 02 26

L’année sera marquée par des investissements et des nouveautés au port de plaisance de Loctudy (Finistère). 
Des travaux vont être réalisés au port de Loctudy (Finistère) qui, au moins jusqu’à la fin de l’année, reste entièrement sous la gestion de la commune et dont les investissements sont pris en charge par le budget du port de plaisance.
Lire la suite: ICI

2018 02 26 3

Port de Brétignolle sur mer:

Le projet de port de plaisance à la Normandelière symbolise les nouvelles orientations données par la commune en matière d'aménagement.

Lire la suite : ICI

2018 02 26 2

La municipalité de Morlaix pourrait bénéficier d'un coup de pouce financier de l'État pour ses grands projets d'aménagement, via un plan dédié aux villes moyennes. Verdict ... le développement du port.

Lire la suite: ICI

Création du syndicat mixte (au plus tard le 01/01/2018) associant le Conseil départemental, le Conseil régional et les communautés de communes. Le syndicat mixte, autorité portuaire, aura pour objet l’aménagement, l’entretien et la gestion des ports pêche/plaisance .... et pour la plaisance, des orientations de la politique départementale en matière de nautisme..           Lire la suite: ICI

2018 02 26 1

Création du syndicat mixte « Pêche et plaisance en Cornouaille », composé des communautés de communes. Le Département et la Région, va changer la donne. « Les ports de Cornouaille vont se retrouver dans une structure économique aux côtés du port de Lorient. Nous aurons un poids à jamais reconnu jusqu’alors », s’enthousiasme Christine Zamuner, maire de Loctudy.     Lire la suite : ICI

Au Crouesty le Maire fait !!!
Intelligent et visionnaire, il n'est pas seulement préoccupé par le bien être des touristes mais aussi par l'économie locale. Voir le vidéo ci-contre
.

Partoutsaufici3

Le conseil départemental, conscient de l'importance du nautisme pour le Finistère, veut se donner les moyens d'épauler la filière et va mettre l'accent sur les ports de plaisance.
Lire la suite : ICI

Les ports sont aujourd’hui en pleine mutation économique, touristique et commerciale. Les réponses à apporter sont stratégiques et à intégrer à l’échelle du bassin de navigation pour apporter des solutions et des éléments de compétitivité.

Le nautisme, aborde aujourd’hui une nouvelle étape de son développement qui demandera des stratégies et des savoir-faire spécifiques basés sur des compétences techniques et environnementales, mais surtout économiques et financières, qui devront répondre à des logiques de rentabilité directes et indirectes porteuses de développement pour les territoires riverains.

Douarnenez1

Port de Douarnenez. Les travaux engagés par le Département.
Un investissement de 3,2 millions d’euros. 
Lire la suite: ICI

Rosnoen4

Il s'agit d'une aire de mouillages, avec 65 points d'ancrage. Une cale de mise à l'eau et un ponton de 34 m à l'extrémité d'une jetée existante serviront aux manipulations. À terre, 52 places de parking permettront le stationnement.
Lire la suite: ICI

compteur.js.php?url=RTeuxZMcyrA%3D&df=Y%